Catégorie : Menu du Haut

Acquisition DV, montage video et création d’un DVD avec Ubuntu

Acquisition d’une cassette DV

Caméscope en mode lecture vidéo

Branchement en Firewire

Avec DVGrab :

dvgrab -rewind -showstatus -autosplit -timestamp NomDeMonFichier

Si il y a un message d’erreur d’accès au canal, lancer la commande précédente en super-utilisateur

Renommer les fichiers pour que le fichier soit au format (heure et minute sont facultatifs):

Année-Mois-Jour HeurehMinute Description

Découpage, suppression des séquences inutiles et regroupement des séquences par « événements ».
Par la suite, un événement sera un chapitre du DVD.

Open Shot Video Editor : Découpage, montage et export DVD (Mpeg)

Kino : Montage des séquences, export en MPEG
Si pas de son, ou video trop rapide, lancer Kino avec la commande : padsp kino

Création du DVD, création des chapitre, nommage : DVDStyler

Gestion d’un domaine sous Ubuntu – 7 – Configurer des clients Ubuntu

Article en cours de modifications

7 – Configurer des clients Ubuntu

Les clients vont être configurés de sorte que le répertoire Home soit monté à partir du serveur et que la paire utilisateur / mot de passe soit vérifié par ldap et kerberos.

Nous n’allons pas aborder l’installation d’une machine sous Ubuntu, néanmoins, pendant l’installation, je vous recommande de créer un utilisateur local, par exemple « localadmin” dont le nom ne sera pas utilisé sur le réseau. Nous l’utiliserons pour configurer la machine.

D’autre part, lors de l’installation, il est important d’utiliser le nom d’hôte FQDN pour renseigner le nom de la machine, par exemple : monpc.exemple.local

Si vous travaillez sur une machine qui a déjà été installé, alors il suffit de modifier le fichier /etc/hosts et changer la ligne :

127.0.1.1 monpc

par

127.0.1.1 monpc.exemple.local monpc

 

Gestion d’un domaine sous Ubuntu – 6 – Gestion des comptes utilisateurs

6 – Gestion des comptes utilisateurs

OpenLDAP et Kerberos fonctionnent, voyons comment gérer les utilisateurs et les groupes

Installation

Nous allons d’abord installer quelques scripts de base pour la gestion de ldap :

sudo aptitude install ldapscripts

Puis, modifier le fichier de configuration « /etc/ldapscripts/ldapscripts.conf » :

Gestion d’un domaine sous Ubuntu – 5 – NFS

5 – NFS

NFS est un protocole qui permet d’accéder à des fichiers à travers le réseau.

il est intéressant d’associer NFS à Kerberos pour que les utilisateurs retrouvent leurs fichiers quelque soit la machine utilisé. Pour cela, il faudra prévoir un espace de stockage sur un serveur.

Nous allons voir la configuration de NFS et utiliser Kerberos pour le sécuriser.

Installation des paquets NFS

BlackBerry sous Ubuntu

Je ne suis pas allé encore jusqu’au bout.
Mais voici des pistes à suivre:

Synthèse :

http://www.progweb.com/modules/blackberry/index-fr.html

synchronisation, backup, restoration et gestion des programmes :

http://www.netdirect.ca/software/packages/barry

Synchro :

http://www.opensync.org/

 

Installation de Barry :

Vérifier les dépendances :

Gestion d’un domaine sous Ubuntu – 4 – Kerberos

4 – Kerberos

 

Installons et configurons Kerberos.

sudo aptitude install krb5-kdc krb5-admin-server

 

Le message d’erreur : « krb5kdc: cannot initialize realm EXEMPLE.LOCAL – see log file for détails » peut apparaître.

C’est normal !

La paquet va automatiquement configurer Kerberos pour utiliser le realm (royaume) adéquat à partir des informations fournies par Dnsmasq. Nous avons simplement à créer la base de données du realm:

Gestion d’un domaine sous Ubuntu – 3 – LDAP

3. LDAP

LDAP est un acronyme pour Lightweight Directory Access Protocol. C’est une version simplifiée du protocole X.500.

Pour décrire rapidement LDAP : Toutes les informations sont enregistrées dans une structure en forme d’arbre (Tree structure).

Avec OpenLDAP, vous avez toutes libertés pour choisir l’arborescence ( the Directory Information Tree: the DIT)

Avant de commencer, nous devons déterminer ce que sera la racine de LDAP. Par défaut, l’arbre est déterminé par le Fully Qualified Domain Name (FQDN). Si le domaine est exemple.local (Ce qui sera utilisé dans l’exemple), le nœud racine sera dc=exemple,dc=local.

Il est important de vérifier la configuration du fichier « /etc/hosts » de la machine puisqu’il sera utilisé lors de l’installation d’OpenLDAP. Dans cet exemple, le nom de la machine est « bidule ».

En cas d’erreur

Voici une liste d’erreurs que j’ai déjà rencontrées et résolues:

 

  • Pas de résolution DNS

Mon serveur ne voulait plus résoudre les ip :

ping www.google.fr
ping: unknown host www.google.fr

 

Voici un moyen rapide de résoudre le problème

sudo vi /etc/network/interfaces

J’ai ajouté « dns-nameservers 8.8.8.8 8.8.4.4 », c’est le DNS public de Google.

sudo /etc/init.d/networking restart

et Hop ! Ca remarche !!

 

  • Installation d’un nouveau noyau mais plus de place sur /boot:

Suite à un sudo aptitude upgrade

J’ai le message d’erreur : « gzip: stdout: No space left on device »

J’ai utilisé le script de Hoper (http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=242358)

qui se trouve sur sont site web : http://hoper.dnsalias.net/tdc/public/kclean

cd /home/user sudo wget http://hoper.dnsalias.net/tdc/public/kclean 
sudo chmod 777 kclean 
sudo ./kclean -k 
sudo update-grub

Utiliser KVM sous ubuntu pour virtualiser des serveurs ( 4eme partie : Para-virtualisation )

Pré-requis : ubuntu serveur 10.04, 12.04 ou 12.10 avec un système de partitions en LVM et d’OpenSSH installé.

et avoir suivi les 3 premières parties.

 

L’activation de la para-virtualisation améliore les performances réseaux et disques.

Mais il faut modifier le système invité.

La para-virtualisation au sein de KVM repose sur le projet virtio.

Virtio n’est pas disponible pour tous les systèmes invités, actuellement il n’existe que pour les systèmes invités windows XP, windows 2000 et les distributions linux comportant un noyau 2.6.25 ou supérieur.

Remarque : Virtio nécessite KVM V.60 ou supérieur (ce qui est le cas de Ubuntu 10.04).