Gestion d’un domaine sous Ubuntu – 0 – Préliminaires

0 – Préliminaires

Cet ensemble d’articles permettent de configurer les serveurs de gestion d’un domaine pour une TPE, une PME ou pour s’amuser à la maison.

Les serveurs fourniront les services de DHCP, DNS, NTP, LDAP, Kerberos et NFS. Ainsi, les utilisateurs pourront se connecter à n’importe quelle machine à l’aide de leur profile en gardant leurs fichiers et leur configuration.

Ce sera une configuration unifié, supportant des clients Ubuntu, Windows et OS X.

 

L’installation

Au moment de l’installation du (ou des) serveur(s) Ubuntu, après avoir sélectionné le pays et la configuration du clavier, il faut choisir le nom de la machine (hostname). Il est préférable d’entrer le nom complet (FQDN fully qualified domain name), cela rend les choses plus facile par la suite.

Par exemple, si vous voulez appeler votre serveur bidule et utiliser le domaine truc.fr ou machin.local, le nom de la machine sera bidule.truc.fr ou bidule.machin.local

Le nom du domaine peut être important si vous souhaitez être joignable de l’extérieur, notamment pour la réception des mails.

Pour la création de l’utilisateur local, il est préférable de choisir un nom d’utilisateur qui ne sera pas utilisé comme utilisateur dans le domaine, par exemple adminlocal, plutôt que cyril.

Pour avoir un œil sur les logs pendants les différentes phases d’installation et de configuration de la machine, il peut être utile d’avoir un terminal d’ouvert avec la commande qui tourne en permanence:

tail -f /var/log/syslog

Cela facilite le débogage en cas de problème.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.